Aphte sur la lèvre : comme s’en débarrasser ?

18 février 2017

Vous commencez la journée avec un aphte sur la lèvre ? Voilà un petit problème buccal pénible à supporter au quotidien. Bien sûr, ce n’est pas la fin du monde. Mais cette ulcération disgracieuse localisée à l’intérieur de la lèvre a le don de nous agacer. Ça pique un peu quand on boit et ça fait mal quand on mange.

La douleur d’un aphte sur la lèvre peut cependant être atténuée. Des thérapeutiques simples donnent des résultats tout à fait satisfaisants. On parvient ainsi à calmer la sensation de brûlure et à stimuler la cicatrisation.

La lèvre en quelques mots

Qu’elle soit supérieure ou inférieure, la lèvre est un organe qui possède plusieurs fonctions. D’un point de vue mécanique, elle permet de retenir la salive et les aliments. Les lèvres jouent également un rôle primordial dans la communication entre les individus. On s’en sert pour exprimer nos émotions et nos sentiments.

Les lèvres sont aussi indispensables à la parole. C’est grâce à elles que nous parvenons à former des sons. Lorsque nous avons un aphte sur la lèvre, nous avons justement plus de mal à parler. En effet, la douleur provoquée par la plaie nous incite à moins bouger les lèvres pour moins souffrir au détriment d’une bonne élocution.

Comment se développe un aphte sur la lèvre ?

La lèvre possède une muqueuse dans sa partie interne. C’est à la surface de cette couche humide que l’aphte s’installe. Il se caractérise par une lésion ronde superficielle de couleur jaune ou gris-blanc avec une taille variable de quelques millimètres. Un halo rouge entoure la zone ulcérée.

Avant l’apparition d’un aphte, on éprouve parfois des picotements à l’intérieur de la lèvre ou une sensation de chaud. Ce sont là les signes avant-coureurs qui présagent souvent la survenue imminente d’un aphte sur la lèvre.

Découvrez les solutions contre les aphtes >>>

Pourquoi un aphte sur la lèvre ?

De nombreux facteurs favorisent l’apparition d’un aphte sur la lèvre. Parmi eux, le stress et la fatigue sont régulièrement évoqués. La consommation de certains aliments (noix, amandes, cacahuètes, épices, kiwis, gluten…) ou médicaments (aspirine, antibiotiques…) participent au déclenchement des aphtes.

De plus, un traumatisme sur la lèvre peut aussi entrainer un aphte. Une prothèse qui blesse, une morsure, une irritation lors d’un brossage de dents trop énergique peuvent en être à l’origine. De même qu’un déficit en vitamines, une carence en fer, une mauvaise hygiène bucco-dentaire, des modifications hormonales ou l’usage de certains dentifrices à base de sodium lauryl sulfate, un composé qui pourrait irrité la muqueuse.

Quand ils sont présents en quantité importante et de manière récurrente, les aphtes témoignent parfois d’une autre pathologie comme la maladie de Behçet. Dans ce cas, il ne faut pas hésiter à consulter un médecin.

Comment soigner un aphte sur la lèvre ?

Il est plutôt aisé de se débarrasser d’un aphte sur la lèvre à l’aide d’un traitement à condition de faire preuve d’un peu de patience. Des produits pharmaceutiques conçus spécifiquement pour traiter cette affection sont accessibles en vente libre. Ils contiennent des antiseptiques et des anti-inflammatoires. La composition des formules étant variable d’un produit à un autre, il est toutefois recommandé de consulter la notice de chaque remède avant utilisation.

Néanmoins, en réduisant la douleur et en nettoyant la plaie, ils apportent un confort appréciable le temps que l’aphte sur la lèvre disparaisse complètement. Et si vous décidez de ne rien faire, sachez qu’un aphte guérit de façon spontanée en l’espace d’une dizaine de jours. Mais il faut alors supporter l’inconvénient naturel des symptômes jusqu’à la guérison complète… Et pas sûr qu’un bébé ou qu’un jeune enfant s’en accommode sans broncher.

Liste des produits pour soigner un aphte >>>

Comment éviter les aphtes sur les lèvres ?

Si la cause de l’aphte est clairement identifiée, il faut d’abord chercher à l’éliminer. Cela passe notamment par une surveillance de l’alimentation. On veillera à supprimer les aliments responsables ou à stopper la prise du médicament mis à l’index.

Une bonne hygiène bucco-dentaire s’avère indispensable. Attention à ne pas oublier de se brosser les dents après les repas. La consultation régulière d’un dentiste s’impose aussi avec évidence. Enfin, les aphtes sur la lèvre n’étant pas contagieux, il n’y a pas de risque de transmission à une autre personne saine.