Quelle mutuelle pour des soins médicaux liés aux aphtes ?

7 juillet 2021

La plupart des aphtes sont sans conséquence et disparaissent naturellement. Toutefois, ces ulcérations de la bouche témoignent parfois d’un problème bucco-dentaire sous-jacent. Les aphtes sont aussi le symptôme de maladies plus graves lorsqu’ils reviennent de manière récurrente.

Les soins dentaires, les consultations médicales et les traitements médicamenteux liés à cette affection entrainent des frais de santé conséquents. Parce que l’assurance maladie ne rembourse qu’une partie de ces dépenses, il est important de souscrire à une mutuelle adaptée pour être bien remboursé.

Une mutuelle pour soigner ses aphtes

Les rendez-vous médicaux et les traitements liés aux aphtes représentent un coût qu’il est difficile d’assumer sans complémentaire santé. Pour prétendre au remboursement de ses frais, un patient peut choisir entre une mutuelle 100% et une mutuelle frais réels. En optant pour une mutuelle 100 pour cent, les dépenses de santé ne sont remboursées qu’à hauteur du tarif de convention de l’assurance maladie. Les dépassements d’honoraires ne sont pas pris en compte. Ils restent à la charge du malade.

En revanche, avec une complémentaire santé frais réels, toutes les sommes engagées par le patient sont remboursées en totalité. Cette formule est certainement la meilleure. En effet, pour identifier l’origine des aphtes, il est parfois nécessaire de consulter des spécialistes qui pratiquent des dépassements d’honoraires. Ces surcouts non couverts par l’assurance maladie sont pris en charge par une mutuelle frais réels.

Les soins à prévoir en cas d’aphtes

La première action à mener pour traiter des aphtes consiste à assainir la cavité buccale avec des bains de bouche. Mais quand ces ulcérations douloureuses sont fréquentes et très nombreuses, des soins particuliers sont à prévoir. Il faut alors consulter un généraliste voire un spécialiste pour étayer le diagnostic car les origines d’une stomatite aphteuse récurrente sont diverses.

Le stress est souvent pointé du doigt. Ajoutons les allergies alimentaires, les troubles du système immunitaire ou encore les réactions aux dentifrices contenant du laurylsulfate de sodium (SLS). D’autres pathologies sont également à envisager comme la maladie de Behçet, la maladie de Crohn voire le cancer. Pour ces cas les plus graves, il est fondamental de disposer d’une mutuelle pour couvrir toutes les dépenses de santé (consultations, examens, hospitalisations, médicaments…).

Une visite chez un dentiste est aussi recommandée. En effet, une déformation dentaire, un défaut d’alignement des dents ou un appareil dentaire mal ajusté peuvent blesser l’épithélium buccal et favoriser l’apparition des aphtes. Là encore, il est capital de confier la prise en charge des soins dentaires non remboursés par l’assurance maladie à une mutuelle santé adaptée.