Avoir un aphte dans la gorge, est-ce grave ?

17 avril 2018

Avoir un aphte dans la gorge n’est jamais une partie de plaisir. La douleur qu’il provoque lors de la déglutition rend la prise des repas compliquée. Fort heureusement, le développement d’un aphte au fond de la gorge est un événement plutôt rare.

Lésion bénigne fréquemment localisée dans la bouche ou sur la langue, un aphte ne doit pas susciter une grande inquiétude. En effet, il disparait le plus souvent de manière spontanée. En revanche, en cas de persistance ou de récidive fréquente, il convient de demander l’avis d’un professionnel de santé.

Si vous vous interrogez sur les symptômes, les causes possibles et les traitements disponibles pour soigner un aphte dans la gorge, nous vous donnons dans cet article les informations essentielles à retenir.

Aphte et mal de gorge

Principaux symptômes et différentes causes

Un aphte est un petit ulcère de la muqueuse buccale sans gravité la plupart du temps. Un mal de gorge ainsi que des difficultés à avaler représentent les symptômes caractéristiques d’un aphte dans la gorge. Le gonflement d’un ganglion dans le cou n’est pas non plus à exclure.

Cette blessure légère de couleur blanche entrave de nombreuses activités quotidiennes. Elle diminue la qualité de vie du fait de la nuisance engendrée. Par conséquent, il est recommandé de se soigner pour atténuer les désagréments.

De nombreux éléments entrent en ligne de compte dans l’apparition d’un aphte dans la gorge. Il est donc difficile de pointer du doigt un responsable de façon catégorique. Néanmoins, on connait depuis longtemps une liste de facteurs qui peuvent mener à la formation des ces ulcérations :

  • une allergie alimentaire (noix, kiwi, fromage…)
  • une mauvaise alimentation
  • une carence en vitamines ou en oligo-éléments (B12, zinc, fer…)
  • une mauvaise hygiène bucco-dentaire
  • un traumatisme dans la bouche
  • une période de stress
  • des variations hormonales (grossesse, cycle menstruel…)
  • un système immunitaire affaibli

Cette courte énumération n’est pas exhaustive. En effet, certaines pathologies peuvent contribuer à la formation d’aphtes dans la gorge : maladie de Crohn, rectocolite hémorragique, maladie coeliaque (intolérance au gluten)…

N’oublions pas de citer le cancer de la gorge dont le diagnostic doit être réalisé précocement pour apporter une réponse thérapeutique rapide et adaptée. Dans cette situation précise, on parle de leucoplasie. Il s’agit d’une forme d’aphte susceptible de dégénérer en cancer. La consultation d’un médecin s’avère impérative.

Traiter un aphte dans la gorge

Les réponses thérapeutiques

Rappelons qu’avoir un aphte dans la gorge n’est pas une pathologie contagieuse. La lésion disparaît d’elle même habituellement en quelques jours. Elle n’est pas directement provoquée par un virus ni par une bactérie.

Toutefois, pour davantage de confort, il est préférable de traiter cette affection afin d’appaiser les douleurs et d’accélérer la guérison. Un traitement approprié est d’autant plus important lorsque les récidives sont monnaie courante chez un patient.

La prescription médicale pour guérir un aphte dans la gorge se compose essentiellement d’antalgiques, d’anesthésiques et de corticoïdes selon les cas. Les molécules qu’ils contiennent permettent de calmer la douleur. Les bains de bouche antiseptiques sont également une alternative à explorer. Par ailleurs, il existe de nombreuses solutions à base de plantes pour ceux qui préfèrent utiliser un remède naturel.

Au-delà des soins, il est primordial d’identifier l’origine du problème. En évitant les facteurs responsables de la survenue d’un aphte dans la gorge, on parvient à réduire les récidives.